Jean-Christophe Grangé, journaliste, grand reporter international, écrivain, scénariste, est né le 15 juillet 1961 à Paris. Il a su s'imposer comme un maître du suspense de la littérature française contemporaine, grâce à des intrigues machiavéliques, riches en rebondissements et en effusions de sang. La longue carrière de reporter de Jean-Christophe Grangé s'est révélée être une source d'inspiration primordiale pour l'auteur, assurant un maximum de réalisme à ses différents livres, tant au niveau des descriptions des zones géographiques traversées que du contexte scientifique qui agrémente les intrigues. De plus, l'imagination de Jean-Christophe Grangé est sans bornes, et c'est cela qui fait toute la richesse de ses romans. Et de l'imagination, il en faut pour concevoir ces intrigues complexes et ces personnages fouillés.

Retour

 

Un ornithologue suisse est trouvé mort d'une crise cardiaque... dans un nid de cigognes. Malgré cette disparition, Louis, l'étudiant qu'il avait engagé, décide d'assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu'en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d'entre elles ont disparu durant la saison précédente..Parmi les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d'énigme en énigme et d'horreur en horreur : observateurs d'oiseaux massacrés, cadavres d'enfants mutilés dans un laboratoire...Les souvenirs confus de son propre passé -ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident- se mêlent bientôt à l'enquête. Et c'est au coeur de l'Inde, à Calcutta, que surgira l'effroyable vérité... Suspense, imagination, vérité documentaire : ce thriller captivant, véritable coup de maître est le premier roman de l'auteur du best-seller Les Rivières pourpres (1994).

 

Un cadavre, horriblement mutilé, suspendu entre ciel et terre dans les montagnes de la région grenobloise. Une tombe, celle d'un petit garçon, mystérieusement "visitée" pendant la nuit, cependant que les dossiers le concernant disparaissaient de son école. Deux énigmes, que vont s'attacher à résoudre deux flics hors normes : Pierre Niémans, policier génial, dont les méthodes peu orthodoxes ont compromis la carrière. Et Karim Abdouf, l'ancien délinquant devenu flic, dont la couleur de peau et les dreadlocks suscitent plutôt la défiance dans le trou de province où on l'a nommé...Les deux affaires vont se rejoindre, et les deux hommes se reconnaître. Ensemble, ils vont remonter vers le terrifiant secret des rivières pourpres. Un secret qui ne nous sera livré qu'aux dernières pages de ce thriller exceptionnel, dû à l'auteur du Vol des cigognes et porté à l'écran par Mathieu Kassovitz (1998)

Le livre est terrible ! Le film aussi, l'adaptation est un peu plus compliquée, mais je suis fan de Kassovitz !

 

 

Un enfant venu du bout du monde dont le passé mystérieux résurgit peu à peu. Des tueurs implacables lancés à sa poursuite. Une femme prête à tout pour le sauver. Même au prix le plus fort. Un voyage hallucinant jusqu'au coeur de la taïga mongole. Là où règne la loi du Concile de pierre : celle du combat originel, quand l'homme, l'animal et l'esprit ne font plus qu'un. Tous prêts à l'apocalypse. (2000)

 

 

Anna Heymes, la trentaine, est l'épouse d'un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l'Intérieur. Elle souffre d'hallucinations terrifiantes et de régulières crises d'amnésie.
Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d'origine turque dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l'aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux doit faire appel à un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable. Ils vont tous être amenés à croiser le chemin d'Anna, qui retrouve petit à petit la mémoire, découvrant ainsi d'incroyables vérités concernant son propre passé... (janvier 2003)

 

 

Il existe, quelque part en Asie du Sud-Est, entre le tropique du Cancer et la ligne de l'Equateur, une autre ligne.

Une ligne noire jalonnée de corps et d'effroi...

(avril 2004)

 

 

(mars 2007)

 

 

Ce sont des enfants. Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits. Aucune Ombre. Aucune inclusion. Aucune faille.

Mais leur pureté est celle du mal.

(septembre 2008)

 

^